Des Jardins de la Méditerranée aux Jardins du Monde

La pureté des sculptures de Jean-Philippe Richard tient à leur simplicité

et à leur grande retenue, qui n’empêchent pas une immense sensualité

de se déployer. Cet art trouve son origine dans les plus somptueux moments de l’Histoire, de l’Antiquité à la Renaissance jusqu’à l’Art nouveau.

Tous prônent la beauté au travers des traits de la femme.

Mais le style de Jean-Philippe Richard n’appartient à personne et aucun

ne l’approche. En terre ou en bronze, ces femmes naissent du sol et jaillissent. Elles épousent parfaitement la nature d’où elles semblent naître.

A Eze, comme dans tous les jardins du monde où elles sont installées, elles établissent avec l’environnement un accord qui sublime la nature, transforme le paysage et rajoute à sa force naturelle un mystère qui s’appelle la beauté.

© 2018 by Laurent Wermer

  • Icône social Instagram
  • Facebook Social Icon